Visuel Foire de Châlons : Territoire d'innovations

Groupement d'intérêt économique et écologique

Les flux rss du siteImprimer la page

Le collectif pour favoriser la continuité écologique

biodiversité des bords de chemin

Les GIEE sont des collectifs d’agriculteurs qui s’engagent ensemble dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques pour construire des systèmes agro-écologiques adaptés à leurs exploitations et à leurs territoires.

L'objectif est le développement d'une agriculture performante sur les plans économique, environnemental et social.

Des agriculteurs fortement mobilisés et organisés

La Chambre d’agriculture accompagne un GIEE de 15 d’agriculteurs au sein de l'association « Agriculture et Biodiversité Autour de Tilloy Bellay »

Ce groupe a mené une réflexion globale sur ses système d’exploitation et vise à mettre en œuvre et promouvoir des systèmes de culture s’intégrant pleinement en cohérence avec les enjeux locaux du territoire.

Les enjeux :

  • améliorer de la qualité de l’eau du captage de la commune de Somme Vesle
  • répondre aux problématiques des continuités écologiques avec l’appui de l’association Symbiose

Un diagnostic bords de chemin

Les bords de chemin sont des éléments structurant de la continuité écologique. Sur le territoire du GIEE, les 125 km de chemins pourraient intégrer le réseau d’éléments constituant la trame verte.

Lors d'une formation organisée par la Chambre d’Agriculture et  la Fédération Régionale des Chasseurs, les agriculteurs ont réalisé un diagnostic sur la moitié des 125 km de chemins du secteur.

Premier bilan :

  • Il existe une relation entre la fréquentation des passages de tracteur et la qualité des bords de chemin mais plus de 60 % des bords de chemin très fréquentés présentent des bords large
  • La qualité des bords de chemin (présence de fleurs pour les pollinisateurs et auxiliaires) est plus élevée dans les bords de chemin large

Cet autodiagnostic sera poursuivit en 2017 et même adapté en version numérique. Si le test est concluant, la démarche d’évaluation des bords de chemins pourra être développée sur d’autres territoires.

Les bords de chemin : un élément pour favoriser la biodiversité

Marine Lauer, stagiaire Master 2 à la Chambre d’agriculture de la Marne, a étudié au printemps 2016 la biodiversité présente sur les bords de chemins.

Les résultats indiquent que :

  • 26 % des espèces capturées sont des « prédateurs » c’est-à-dire que ce sont des espèces entomophages (qui consomment d’autres insectes) et sont considérées comme utiles pour la régulation des insectes nuisibles
  • 15 % sont des insectes parasitoïdes (qui pondent et se développent au sein d’autres organismes) ils sont particulièrement importants pour la lutte contre les ravageurs.
  • Les espèces pollinisatrices représentent 10 %.
  • Les ravageurs (ou nuisibles, parfois uniquement à une période précise de l’année et sur des cultures ciblées) représentent quant à elles 14 % des espèces capturées

Près de 80 % des espèces capturées sur le territoire sont utiles ou neutres vis-à-vis de l’activité agricole.

Graphique proportion des types d'insectes

Contact

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Sylvain Duthoit
03 26 64 08 13

Vidéo

La biodiversité fonctionnelle

Durée : 3'34

Le GIEE du secteur de Tilloy-Bellay a choisi l’axe de la biodiversité fonctionnelle pour réduire l’usage des insecticides. Les observations des...

Publication

Brochure, plaquette de la CA51

Toutes les publications

Info

Une jachère apicole en bord de chemin expérimentée par le GIEE «Agriculture et Biodiversité Autour de Tilloy-Bellay»

Liens utiles

> Symbiose