Epi de blé

Bovin lait

Les flux rss du siteImprimer la page

Suivi des résultats d’élevage et réseau d’élevage

Tous les ans, la synthèse annuelle des résultats de Marne Conseil Elevage permet de réaliser une photo technique des élevages marnais.

Sur la campagne 2015-2016, les troupeaux sont en moyenne composés de 67 vaches, en légère diminution par rapport à la campagne dernière. Parallèlement, la productivité moyenne des vaches a augmenté de 214 kg de lait pour atteindre  9031 kg de lait produit par vache. Cependan, cette augmentation ne permet pas de compenser la diminution du nombre de vaches laitières et la production du département a diminué passant de 644 227 à 620 616 kg de lait.

Concernant la conduite de troupeau et la reproduction, les moyennes du département sont de 31 mois pour l’âge au 1er vêlage. Il s'agit d'un rang moyen de lactation de 2,3 et un intervalle vêlage-vêlage de 424 jours, ce qui ne change pas par rapport à la campagne précédente.

Faire face aux problèmes d’acétonémie des vaches laitières

Qu’est-ce que l’acétonémie?

L’acétonémie est une maladie due à un déficit énergétique en début de lactation. Cela se traduit par une mauvaise utilisation, au niveau du foie, des matières grasses mobilisées et à la production de corps cétoniques, toxiques à grande concentration.

Quelles sont les conséquences de l’acétonémie?

  • Des impacts sur la santé, avec des baisses de l’ingestion, perte de poids, augmentation des autres maladies métaboliques, métrites, mammites, …
  • Des coûts liés à la maladie important : 150€ pour une acétonémie clinique et 75€ pour une acétonémie subclinique
  • Une diminution de la production de lait, de près de 300 kg pour une acétonémie sub-clinique ; les taux sont aussi impactés avec une augmentation des TB et une baisse des TP.
  • Des problèmes de reproduction avec des absences de reprises de la cyclicité, baisse de l’expression des chaleurs, des kystes ovariens, une baisse du taux de réussite en IA 1 …

Malgré ses impacts importants, cette maladie est souvent sous-évaluée. En moyenne 1 à 5 % de vaches sont touchés par une cétose clinique et 7 à 25% des vaches par une cétose sub-clinique. Il est donc important de l’identifier le plus tôt possible pour réduire les coûts liés à la maladie.

Cétodétect est une analyse qui repère rapidement la présence ou non de la maladie afin d’intervenir en préventif ou en curatif le plus tôt possible et ainsi éviter les impacts zootechniques et financiers. L’analyse se fait tous les mois en même temps que le contrôle de performance et débouche sur une note du lait de 0 à 5 qui correspond à un statut de la vache (saine, douteuse ou malade).

Grâce à cette solution, le repérage des vaches est rapide ce qui rend possible une intervention immédiate en préventif et en curatif avant d’avoir des impacts zootechniques et financiers trop importants.

Contact

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Cultur’Elevage 
Tél : 03 26 64 95 03

 

Formations

Aucune actualité disponible.