Visuel Foire de Châlons : Territoire d'innovations
 Vous êtes ici : Accueil > Formation > Apprentissage

Apprentissage

Les flux rss du siteImprimer la page

L’apprentissage, c’est l’alliance d’une formation théorique en CFA et d’une formation pratique en entreprise.

Votre chambre d’agriculture enregistre  250 à 300 contrats chaque année, pour les employeurs et apprentis  qui ont choisi de former ou de se former aux métiers de l’agriculture, de la viticulture, ou encore du paysage …

Notre mission : vous accompagnez dans vos démarches ainsi que tout au long du contrat d’apprentissage, de la  concrétisation du contrat à la fin ou la rupture de celui-ci.

Pourquoi s’engager dans l’apprentissage ?

Vous êtes agriculteur :

L’apprentissage est le moyen de transmettre votre passion et votre métier à un jeune, de l’accompagner dans son projet professionnel et de préparer l’avenir de votre entreprise en formant votre futur salarié ou associé potentiel.

A court terme, vous bénéficiez de conditions avantageuses pour embaucher un apprenti. A plus long terme, vous travaillez avec quelqu’un qui est directement opérationnel dans votre entreprise. 

Vous êtes apprenti :

L’apprentissage vous permet de vous former et d’obtenir un diplôme professionnel tout en développant une réelle expérience professionnelle et en recevant un salaire.
Suite à une formation par apprentissage, vous avez davantage de chances de trouver un emploi, soit dans l’entreprise qui vous a accueilli, soit dans une autre.

Qui peut être apprenti ?

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus.

Pour les mineurs utilisant des machines dangereuses, il est nécessaire de réaliser une déclaration de  dérogation auprès de la Direccte.

Des dérogations s’appliquent dans les cas suivants :

  • Les jeunes de 15 ans ayant terminé leur classe de 3ème
  • Les  jeunes de 26 à 30 ans signant un 2nd contrat d’apprentissage dans un délai d’un an maximum après la fin du précédent
  • Les personnes ayant le statut de travailleur handicapé, quel que soit leur âge
  • Les personnes ayant un projet de création ou reprise d’entreprise dans un secteur obligeant à détenir un diplôme, quel que soit leur âge

Qui peut être maître d’apprentissage ?

Le maître d’apprentissage n’est pas forcément l’employeur, ce peut être un salarié de l’entreprise.
Le maître d’apprentissage doit :

  • Etre titulaire d’un diplôme de finalité et de niveau équivalents à celui préparé par l’apprenti et justifier de 2 ans d’expérience professionnelle ou justifier de 3 ans d’expérience professionnelle en lien avec le diplôme préparé par l’apprenti (dérogation soumise à l’avis de l’inspecteur de l’apprentissage)
  • Encadrer au maximum deux apprentis et un redoublant

 

 

Comment se déroule une formation par apprentissage ?

La formation de l’apprenti est assurée par l’entreprise et le centre de formation d’apprenti (CFA). Le rythme de l’alternance dépend du diplôme préparé.

En entreprise, le maître d’apprentissage accompagne l’apprenti dans son acquisition de connaissances professionnelles et de compétences pratiques. Le CFA dispense une formation générale et pratique, complémentaire de celle reçue en entreprise, en lien étroit avec les professionnels du secteur.

L’entreprise et le CFA sont en relation tout au long de la formation afin que le travail réalisé par l’apprenti en entreprise corresponde au diplôme préparé. Un formateur du CFA est désigné pour suivre l’apprenti, notamment sur les contenus et la progression de la formation en entreprise.

Le contrat d’apprentissage :

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail. C’est généralement un CDD d’une durée de un à trois ans ; la durée varie selon le diplôme préparé et l’expérience de l’apprenti. Il est également possible de signer un CDI en apprentissage. Une période d’essai s’applique à tous les contrats, elle prend fin à l’issue des 45 premiers jours de présence en entreprise.

Le contrat d’apprentissage donne à l’apprenti le statut de salarié. Les lois, règlements et convention collective de la branche professionnelle ou de l’entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions que pour les autres salariés. Ainsi, l’apprenti travaille 35 heures par semaine, il a droit au repos hebdomadaire et à 5 semaines de congés payés par an.

Une fois le contrat d’apprentissage signé entre l’employeur et l’apprenti, l’apprenti doit confirmer son inscription dans un CFA qui vise le contrat pour attester de la formation suivie. Le contrat d’apprentissage doit ensuite être transmis pour enregistrement à la chambre consulaire dont dépend l’employeur (Chambre d’agriculture, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre de Commerce et d’Industrie).