Epi de blé

Mesures agro-environnementales et climatiques

Les flux rss du siteImprimer la page

Les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC) : un outil financier pour la protection de l’eau

Ces mesures visent à réduire l’impact environnemental des pratiques agricoles et viticoles notamment sur les Aires d’Alimentation de Captages (AAC). En contrepartie du respect d’un cahier des charges, les exploitants engagés pour 5 ans perçoivent des indemnités financières. Ce dispositif est financé par l’Agence de l’Eau Seine Normandie sur certaines Aires d’Alimentation de Captages.

 

Quels territoires sont concernés par les MAEC ?

Les MAEC sont uniquement ouvertes sur certains territoires :

  • Où une AAC a été déterminée par un hydrogéologue au cours d’une étude.
  • Où un diagnostic environnemental, caractérisant la qualité de la ressource en eau sur les paramètres nitrates et phytosanitaires, a été fait.
  • Où un plan d’actions a été mis en œuvre suite à cette étude.
  • Où le gestionnaire du captage et les exploitants manifestent un intérêt pour ce dispositif.

Un territoire ne peut être ouvert que deux ans maximum à la souscription de ces mesures.  Dans la Marne, seul le territoire actuellement concerné en 2017 est :

Le territoire de Couraux, ouvert en 2016 aux MAEC relatives à la réduction des produits phytosanitaires et à la remise en herbe.

Si vous exploitez sur ce territoire, contactez la Chambre d’agriculture pour plus d’informations sur ces mesures et leurs cahiers des charges.

Quelles sont les MAEC existantes ?

Plusieurs types de MAEC agricoles et viticoles peuvent être proposés pour répondre aux enjeux révélés par le diagnostic :

  • Des mesures localisées à l’échelle de la parcelle (similaires aux mesures de l’ancien dispositif MAEt) ;
  • Des mesures systèmes, déclinées par système de cultures (grandes cultures, polyculture-élevage, système herbager…), impliquant l’engagement de l’ensemble de l’exploitation.

Qui peut s’engager dans une MAEC ?

Tout agriculteur ou viticulteur qui engage une démarche volontaire sur l’un des territoires concernés par les MAEC.

Quels sont les engagements et les bénéfices de l’agriculteur / viticulteur ?

Les MAEC engagent les agriculteurs et viticulteurs volontairement et durablement pendant 5 ans. L’exploitant doit respecter le cahier des charges relatif à la MAEC à laquelle il a souscrit. En contrepartie, il perçoit une indemnité financière dont les modalités varient selon la MAEC.

Contact

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Dorian FONTANILLES


Pascale MARION

Aurélie SCHNEIDER
Tél : 03 26 77 36 50

Amélina BIDEL
Tél : 03 26 64 08 13