Epi de blé

Pulvérisation

Les flux rss du siteImprimer la page

Pulvérisation : bien règler son matériel !

La qualité de pulvérisation est un paramètre primordial pour l'efficacité des traitements. Son optimisation influe sur les possibilités de réduction d'intrants. Le choix du matériel mais également les réglages sont particulièrement à soigner.

En viticulture

Un mauvais réglage du matériel de pulvérisation constitue souvent une double peine pour le viticulteur:

  • Les traitements sont moins efficaces.
  • Il est plus difficile de réduire le dosage des produits en toute sérénité.

Un pulvérisateur bien réglé, c'est jusqu'à 60% de produits en plus sur la zone de grappe.

Il est important de bien maîtriser les paramètres de base : pression, vitesse d'avancement, volume par hectare... L'utilisation d'électronique embarquée, avec par exemple, une fonction DPA (Débit Proportionnel à l'Avancement) peut permettre une sécurisation de l'application.

En début de végétation

Le réglage de la hauteur des rampes et, dans certains cas la coupure des jets, permet de limiter grandement les pertes de produits face à une surface foliaire réduite.

La vérification des vitesses d'air (pneumatiques et jets portés), quant à elle, sert à trouver l'optimum entre un bon brassage de végétation et la consommation moindre de la turbine. La mesure des débits met en évidence les inégalités de répartitions (bouchage, usure des buses, flux d'air).

La visualisation du spectre de pulvérisation, grâce aux plaques de fer, permet d'ajuster l'orientation et la hauteur des diffuseurs pour, en priorité, assurer une couverture irréprochable de la zone des grappes mais également couvrir l'ensemble de la surface foliaire de la zone des pieds jusqu'à hauteur du rognage.

Au-delà d'une simple correction des paramètres, le réglage permet de connaître les forces et les faiblesses de son propre matériel et d'en tirer le meilleur parti. C'est aussi le moment pour passer en revue ses méthodes de bouillie et faire le point sur son matériel de mesure (balances de précision, volu compteur, DPA...).

Dans le cadre de la Certification Viticulture Durable en Champagne, la mise aux normes, l'entretien du pulvérisateur et les conditions d'application tiennent une place importante pour justifier de pratiques responsables.

Contact

Besoins d'informations ?
Vos conseillers :

Viticulture
Johan Kouzmina
03 26 51 19 44

Grandes cultures
Jean-Paul Daouze
03 26 64 08 13

L'info +

L'efficacité du pulvérisateur est bien sûr le premier critère de choix dans l'achat du matériel. En viticulture, il faut cependant prendre en compte la puissance du tracteur sur lequel il sera monté, son parcellaire (notamment pour la largeur de traitement et la gestion des tronçons), sa tolérance à l'encombrement dans le rang, la gestion des volumes d'eau embarquée.