Visuel Foire de Châlons : Territoire d'innovations

Fertilisation de la vigne

Les flux rss du siteImprimer la page

Le point entre technique et réglementation

A l’issue d’une saison compliquée à gérer sur le plan technique, l’heure est au bilan !
Si la météorologie de l’année n’a pas été clémente, plusieurs paramètres peuvent être pris en compte pour expliquer les réussites mais aussi les échecs survenus durant cette campagne. Parmi eux, la fertilisation et l’entretien du sol.

Alors comment réussir à maitriser sa fertilisation tout en respectant la réglementation et les principes de la viticulture Durable en Champagne ?

Ce que dit la réglementation

La Directive Nitrates place la Champagne, dans sa totalité, en zone vulnérable. Ainsi, le 5ème programme d’action nitrates concilie obligations nationale et régionale.

Tout exploitant doit donc réaliser chaque année un plan prévisionnel de fumure ainsi qu’un cahier d’épandage. Les exploitations de taille supérieure à 3 ha doivent de plus justifier d’une analyse de terre chaque année.

Pour compléter ce dispositif, le référentiel Viticulture Durable en Champagne demande une analyse de sol tous les 6 ans par lot de parcelles homogènes (parcelles ayant le même type de sol, étant situées sur le même secteur géographique et étant conduites de manière similaire).

La gestion de ces aspects réglementaires peut se révéler contraignante, aussi, les Chambres d’agriculture du Vignoble Champenois vous proposent un outil simple et pratique, Mes p@rcelles, pour gérer votre traçabilité ainsi que des formations pour vous mettre en route vers la viticulture durable.

Ce que dit la technique

Les besoins de la vigne en éléments minéraux sont modérés, cependant, il est important de bien connaître la nature de son sol afin d’adapter au mieux la fertilisation et l’entretien du sol.

La réalisation d’une analyse de terre permet d’apprécier différents paramètres. Parmi eux :

  • La texture du sol (composition en argile, limons et sable).
  • La teneur en matière organique.
  • Le rapport C/N (permettant d’évaluer la minéralisation de la matière organique).
  • La teneur en Potasse et Magnésie.

La connaissance de ses éléments permet d’établir un plan de fumure prévisionnel sur 6 ans et de fournir un conseil personnalisé et adapté à la situation de chaque parcelle.

Et pour une plantation ?

Si la connaissance de son sol est utile pour réaliser sa fumure d’entretien, elle est essentielle dans le cas d’une plantation. Une analyse permet de vérifier le bon fonctionnement du sol : condition nécessaire à une implantation réussie.

Elle permet également de connaître la teneur en calcaire actif du sol, appuyant ainsi le choix du porte-greffe. Enfin, elle peut être associée à une fosse pédologique qui permet de visualiser la répartition du système racinaire de la vigne en place avant arrachage et de comprendre ainsi le fonctionnement global du sol.

Contact

Besoins d'informations ?
Votre conseiller :

Anne-Sophie Saltel
03 26 51 19 44

Connaissez-vous le Physiocap® ?

Cet outil innovant, mis au point par le Comité Champagne, permet d’adapter à chaque parcelle, sa stratégie de fertilisation et d’entretien du sol en mesurant et en cartographiant le nombre et le diamètre des sarments de vigne.

Les Chambres d’agriculture du Vignoble Champenois vous proposent d'utiliser cette nouvelle technique pour réaliser :

  • Vos analyses de terre
  • Vos diagnostics avant plantation
  • L’analyse de la vigueur de vos parcelles.

Plus d'informations sur les prestations proposées